L’équipe

Au service d’une école innovante


L’équipe de l’Organisation internationale des écoles communautaires entrepreneuriales conscientes (OIECEC) regroupe des professionnels passionnés, motivés par le rêve d’offrir aux jeunes, aux adultes et aux communautés une école innovante de qualité, quel que soit l’endroit dans le monde.

Elle se compose de pédagogues, d’éducateurs, de directions d’établissement et de gestionnaires en éducation présents sur les continents nord-américain, européen, africain, sud-américain et asiatique. Ils œuvrent dans des réseaux scolaires ou des organismes éducatifs ou s’investissent dans une carrière post-retraite en faisant bénéficier les membres de l’OIECEC de leur expertise chevronnée. Plusieurs ont développé la pédagogie entrepreneuriale consciente directement sur le terrain, dans leur classe, au Canada et à travers le monde, dans des écoles communautaires entrepreneuriales conscientes (ECEC).

BUREAU EXÉCUTIF

rino.levesque@oiecec.org


Auteur et créateur de l’École communautaire entrepreneuriale consciente (ECEC), de l’Approche pédagogique et éducative et en entrepreneuriat conscient (APEEC) et du concept Partenariat en formation école-communauté (PFEC), Rino Lévesque s’intéresse à l’innovation et à l’entrepreneuriat conscient à l’école depuis près de 25 ans. D’abord enseignant, il passe très tôt à des fonctions de gestion et de direction. Son cheminement l’amène à œuvrer à travers le Canada (Ontario, Colombie-Britannique, Saskatchewan, Québec et Nouveau-Brunswick).

Directeur de l’École-des-Cœurs-Vaillants (Québec, Canada) de 1999 à 2007, il en fait une école communautaire entrepreneuriale. Parallèlement, il est juge national pour le Concours québécois en entrepreneuriat. Consultant à compter de 2005 puis directeur général - Transformation et innovation stratégique - au ministère de l'Éducation du Nouveau -Brunswick (Canada) de 2007-2011, il y accompagne la mise en œuvre d’ECEC; la majorité des écoles francophones du Nouveau-Brunswick reposent aujourd’hui sur ce modèle.

Leader en éducation entrepreneuriale et au développement de l'ECEC, il reçoit à compter de 2011 un appui croissant de commissions scolaires, dont celui de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (Montréal, Canada), puis de diverses organisations reconnues nationalement et internationalement. Ces partenaires et organisations participantes facilitent l'essor de l'ECEC et de l’approche en entrepreneuriat conscient au sein d’écoles primaires, secondaires et de centres de formation professionnelle et d’éducation des adultes. En 2013, il fonde avec l'appui de collaborateurs et de partenaires engagés l’Organisation internationale des écoles communautaires entrepreneuriales conscientes (OIECEC) qui devient, en 2016, une organisation sans but lucratif (OBNL) vouée au développement de l'ECEC, de l'entrepreneuriat et de l'innovation à l'école au Québec, au Canada et dans le monde.

Rino Lévesque est ambassadeur international de l’OCDE pour l’éducation entrepreneuriale chez les jeunes. Il est aussi membre désigné du World Entrepreneurship Forum et membre honoraire de la Chaire d’Entrepreneurship Rogers – J.A. Bombardier à HEC Montréal. Il est notamment récipiendaire des prix Éducateur de l’année – (Association canadienne de l'éducation de la langue française – ACELF) et Jeune entrepreneur socialement responsable (Chambre de commerce de Montréal). Son système-école ECEC a été décoré du prix Paul-Arthur-Fortin pour sa contribution exceptionnelle au développement des compétences entrepreneuriales au Québec. Il est également reconnu par l’UNESCO, à titre de modèle innovant, inclusif, de bonnes pratiques et d’éducation à la paix, et par Microsoft Corp, à titre d’École innovatrice.

Depuis plus de quarante ans Roy œuvre dans le domaine de l'éducation et de la gestion, occupant les fonctions d'enseignant, de chef syndical, de direction d'établissement scolaire, de direction du Service des ressources humaines, d'assesseur patronal, de direction du Service de l'organisation scolaire et du transport, de consultant en gestion et de chargé de cours au niveau de la Maîtrise (Université de Sherbrooke). Il a une formation variée, bilingue (anglais et français) et de haut niveau étant le détenteur d'un Baccalauréat (Queen's University), de deux Diplômes en éducation (Concordia University), d'une Maîtrise en administration scolaire (Université de Sherbrooke), de la scolarité au niveau du doctorat et d'un Diplôme de 3e cycle en gestion de d'éducation (l'Université de Sherbrooke). Ses champs d'expertise et de compétence comprennent notamment: l'accompagnement individuel et collectif, l'optimisation de la performance, l'analyse des structures, des pratiques et des processus organisationnels, le développement d'une culture organisationnelle de collaboration, la pensée systémique et le développement des organisations apprenantes, la communication interpersonnelle efficace, les stratégies de gestion efficaces, la dynamique et le travail d'équipe, le leadership organisationnel partagé, ciblé et mobilisateur, la construction des compétences.

Il est reconnu pour sa capacité à exercer un leadership organisationnel partagé, ciblé et mobilisateur ainsi que pour son professionnalisme, sa rigueur, ses capacités organisationnelles et sa capacité à mener à terme avec succès ses projets. Il est également reconnu pour ses compétences en gestion des ressources humaines et sa capacité à analyser et à solutionner des situations problématiques de nature complexe en déployant des stratégies innovatrices, réformatrices et unificatrices. Il adore réaliser des projets et relever des défis en travaillant avec les gens, développant une culture d’apprentissage, de questionnement et de collaboration tout en visant le développement des compétences individuelles et collectives des acteurs, le développement des compétences à travailler en équipe et enfin, le développement du sentiment d’efficacité à la fois individuelle et collective.

Aujourd'hui il a le privilège et l'honneur de faire partie d'une équipe extraordinaire qui s'appelle l'OIECEC avec qui il vise la poursuite du but de créer ensemble un avenir meilleur pour les jeunes et pour la société d'ici et du monde entier.

jsreid@oiecec.org

Partenaire engagé dans le développement de l’École communautaire entrepreneuriale consciente (ECEC) depuis 15 ans, Jean-Sébastien Reid est un pédagogue d’expérience en éducation entrepreneuriale consciente. De 1998 à 2004, il a été successivement enseignant, responsable du développement pédagogique du programme SAC (sport-arts-culture) – Entrepreneuriat, puis directeur adjoint et directeur de l’École-des-Cœurs-Vaillants (Québec, Canada). Dès 2009, il agit également à titre de directeur du développement pédagogique au sein du Réseau québécois
des écoles entrepreneuriales et environnementales (RQEEE).
De janvier 2012 à avril 2014, il occupe ce poste à temps complet. Depuis le début de l’année scolaire 2014-2015, il occupe le poste de directeur de la pédagogie et de l’innovation pour l’OIECEC.

Spécialiste en formation professionnelle et continue, Patrick Pierard œuvre à la tête d’établissements d’enseignement au Québec (Canada), depuis plus de 20 ans. Il agit également à titre de conseiller technique auprès de partenaires internationaux. Concepteur du Centre de qualification professionnelle et d’entrepreneuriat de Laval (CQPEL), il a travaillé à opérationnaliser cet établissement novateur s’adressant aux élèves en difficulté, tant jeunes que jeunes adultes. Il en a notamment fait la première école communautaire entrepreneuriale consciente (ECEC) de la Commission scolaire de Laval (CSDL) (Québec, Canada). Constamment préoccupé par les services offerts aux élèves dans le besoin, il a dirigé le centre L’Impulsion, le plus grand centre d’éducation des adultes de Laval, offrant à la fois la formation secondaire et l’intégration au marché du travail. Plus tôt, à la tête des Maisons Alpha, Patrick Pierard a consolidé une approche unique de l’alphabétisation, en multipliant les partenariats avec la communauté et les entreprises. Directeur de centre de formation professionnelle à la CSDL, il y a implanté l’approche pédagogique par compétences, dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle au Québec. Parallèlement il a été conseiller stratégique et technique à l’Agence nationale de formation et de perfectionnement professionnels de Libreville (Gabon) et conseiller au développement des compétences auprès des directions d’établissements pour l’Institut national de la formation professionnelle en Haïti.

CONSEIL DE GOUVERNANCE

Louis Jacques Filion est professeur et titulaire de la Chaire d’entrepreneuriat Rogers-J.-A.-Bombardier à HEC Montréal.

Il a obtenu un MA en études internationales de l’Université d’Ottawa en 1974, un MBA de HEC Montréal en 1976 et un Ph.D. en systèmes et entrepreneuriat de l'Université de Lancaster en Grande-Bretagne en 1988.

Le docteur Filion compte une expérience diversifiée en entrepreneuriat et en gestion: ressources humaines, gestion des opérations et marketing. Il a créé des entreprises et dirigé des PME. Conseiller en gestion, il a été rattaché au bureau de Montréal de Ernst & Young. Professeur à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) de 1981 à 1993, il y a été directeur de la maîtrise en PME de 1986 à 1989. Il est professeur à HEC Montréal depuis 1993 où il dirige la Chaire d’entrepreneuriat Rogers-J.-A.-Bombardier depuis 1995.

En 2004, il a reçu du CCSBE/CCPME - Conseil canadien de la PME et de l'entrepreneuriat, le «Lifetime Achievement Award» pour l’ensemble de ses contributions à l’entrepreneuriat. En 2005, l’ICSB/CIPE (Conseil international de la petite entreprise) lui attribuait sa plus haute distinction, le Wilford White Fellow pour ses contributions à l’avancement de l’entrepreneuriat dans le monde.

En 2006, l’Association internationale de recherche en entrepreneuriat et PME (AIREPME) lui décernait le prix Julien-Marchesnay pour l’étendue de ses travaux en entrepreneuriat et pour son essaimage international de la culture entrepreneuriale. En 2007, il est devenu ancien émérite du Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières. En 2008, il s’est vu décerner le mérite Promotion de l'entrepreneuriat en reconnaissance suite à l’engagement dont il a fait preuve tout au long de sa carrière à promouvoir la culture entrepreneuriale auprès des jeunes. Ce prix prestigieux lui a été remis par le premier ministre du Québec à l'occasion du 28e gala des Mercuriades, tenu le 9 avril, au Palais des congrès de Montréal.

L.J. Filion a réalisé plus d’une centaine de publications et une quinzaine de livres. Il est aussi auteur ou co-auteur de plus de 150 études de cas. Il a présenté des conférences sur l'entrepreneuriat sur les cinq continents. Ses recherches portent sur les systèmes d'activités des entrepreneurs et des intrapreneurs, les processus visionnaires et la création d’entreprises. 

Économiste MBA, Monsieur François Gérin-Lajoie a plus de 30 ans d’expérience à son actif à titre d’expert en financement, marketing international et coopération internationale. Il œuvre au sein d’organismes et grandes sociétés internationales canadiennes et a orchestré, pour elles, des transferts de technologie et des programmes de développement vers les pays à faible revenu.

Depuis une quinzaine d’années, il a consacré les mêmes qualités professionnelles au secteur de l’éducation; tout d’abord à titre de dirigeant d’une entreprise d’édition scolaire pour laquelle il a créé des partenariats canado-africains dans 5 pays d’Afrique (Guinée, Mali, Sénégal, Burkina Faso et Côte d’Ivoire). Depuis, il œuvre au sein de la Fondation Paul Gérin-Lajoie, une organisation non gouvernementale qui se consacre à l'éducation de base et à la formation des enfants et des jeunes adultes dans les pays les plus démunis de même qu'à l'éveil aux réalités internationales chez les enfants (et leurs parents) des écoles primaires du Canada. Il a été nommé président-directeur général de cet organisme en juin 2006.Aujourd’hui l’organisation agit dans près de 9 pays dont Haïti, le Cameroun, le Bénin, le Niger, le Sénégal, le Mali, le Burkina Faso où elle développe ses programmes de parrainages ou encore de formation professionnelle. Au Canada, La Dictée P.G.L, action phare de l’organisation qui promeut la langue francophone tout en faisant découvrir aux jeunes canadiens la solidarité internationale, gagne de renommée d’année en année.

Monsieur Gérin-Lajoie est membre du conseil d’administration de l’Institut Nord-Sud. Il a également été président bénévole au Canada de la Fondation de la recherche sur les maladies infantiles qui a amassé depuis 1977 plus de 50 millions de dollars pour les équipes de recherche pédiatrique de 4 hôpitaux du Québec. En tant qu’administrateur de la Fédération canadienne du mentorat, il travaille de concert avec des experts provenant des différentes provinces canadiennes afin de promouvoir le développement de la culture mentorale à l’international.

Directeur général du SAJE accompagnateur (services d’aide aux jeunes entrepreneurs, Québec, Canada), Michel Fortin touche à tous les aspects du monde de l’entrepreneuriat, depuis plus de 25 ans. Lui-même entrepreneur et leader dans son milieu, il a été précurseur du SAJE, devenu le plus important parcours d’accompagnement et de développement des compétences entrepreneuriales au Canada. Son engagement s’inscrit également à la source du Profil québécois de compétences entrepreneuriales et des ateliers Succès-relève, s’adressant aux acquéreurs d’entreprises existantes. Depuis 2000, le SAJE a accompagné 20 000 entrepreneurs montréalais dans le démarrage, l’acquisition ou la croissance de leur entreprise. L’organisme œuvre également ailleurs en Amérique du nord, en Amérique latine et en Afrique.

D'origine suisse, Philip Koenig est détenteur d'un Master en physique de l'EPFZ, sa formation initiale lui ayant permis d'affiner son esprit scientifique ouvert en apprivoisant la complexité des principes. Il s'intéresse rapidement aux autres cultures puisqu'au début de l'âge adulte il étudie durant un an aux États-Unis pour découvrir une nouvelle langue, changer son regard et se laisser transformer par cette expérience. Au cours de sa carrière, il oeuvre 10 ans dans la branche Marketing chez Nestl. Basé au Venezuela et en Argentine, il a pu comprendre et vivre les interdépendances de différentes organisations, fonctions et disciplines du business en contexte changeant. Durant 12 ans, il travaille également au développement des affaires et amélioration continue chez Caterpillar et ce, sur plusieurs continents. Monsieur Koenig co-crée et propose des projets fédérateurs autour de visions et de valeurs communes. Il est reconnu comme innovateur, énrgisant les équipes dans lesquelles il est impliqué. Force vive dans ses engagements, il apprécie pouvoir accompagner et engendrer des transformations culturelles, structurelles, et redéfinir des propositions de valeurs à plus grande échelle. Depuis 2012, monsieur Koenig s'intéresse à la transposition de ses expériences professionnelles à des parties prenantes de la société. Ses motivations principales sont de l'ordre de l'amélioration sensible de l'engagement des individus et des organisations, du "bonheur national brut", ainsi que d'un développement viable et durable. L'OIECEC/ECEC est pour lui un projet sociétal qui lie éducation, communauté, économie autant que les besoins humains afin de répondre aux défis du 21e siècle.

Équipe monde

sarah.heymans@oiecec.org

Entrepreneure consciente dans l’âme, Sarah Heymans se passionne dès l'âge de 16 ans pour des projets entrepreneuriaux. Après avoir complété une maîtrise en gestion internationale, en 2009, elle séjourne en Asie du Sud-Est, où elle s’implique dans des projets en enseignement et développement durable. Elle passe ensuite un moment au Québec, où elle participe à la vie de l’école des Cœurs-Vaillants (première école communautaire entrepreneuriale consciente – ECEC au Canada), elle contribue à l’organisation d’un colloque du Réseau québécois des écoles entrepreneuriales et environnementales (RQEEE) et est jurée au Concours québécois en entrepreneuriat. Puis elle poursuit au Bénin, où elle collabore au développement d’une ECEC. De retour en Belgique, à titre de coordonnatrice OIECEC, elle sensibilise le milieu éducatif au concept ECEC, établit des partenariats et forme une équipe. En 2012, elle co-crée SHAeRE Collective, une association d’entrepreneurs engagés dans des projets conscients.

afifa.elwady2@oiecec.org

Mordue d’éducation, d’ouverture sur le monde et d’engagement, Afifa El wady est directrice générale des Écoles L’Union privées (Maroc). Diplômée universitaire en biologie puis en management, elle a été responsable de la gestion des dons chez Toyota Tsusho Corporation, soutenant des projets entrepreneuriaux au sein de populations marocaines défavorisées. Six ans plus tard, elle prend la direction des Écoles L’Union et intègre l’Alliance de travail dans la formation et l’action pour l’enfance (ATFALE). Elle mène des recherches-action sur la petite enfance, intègre le réseau des écoles associées à l’UNESCO et met sur pied un programme d’intelligence émotionnelle en collaboration avec la Fondation Sathya Sai Education in Human Values. Elle permet ainsi à son équipe d’enseignants et aux élèves de partager de nouvelles pratiques. En 2008, elle immigre au Québec et y chemine au sein d’organismes de lutte au décrochage scolaire. Afifa El wady travaille également à la création d’un réseau d’écoles communautaires entrepreneuriales conscientes (ECEC) au Maroc. En août 2013, ce réseau regroupait ses cinq premiers établissements.

moulikatou.adedjouman@oiecec.org

Née au Bénin, Moulikatou Aminou Adedjouman a quitté sa ville natale pour y revenir à 10 ans. Dès cet âge, le contraste entre les conditions de vie de Cotonou (capitale économique) et Djougou (sa ville natale) la choque. Elle conclut que seul le travail – bien fait – permet d’aspirer à une vie meilleure. De confession musulmane, elle fait ses études dans des lycées catholiques (Bénin et Sénégal), puis poursuit en France, où elle obtient un diplôme d’étude approfondie (DEA) en économétrie. À Lyon, elle rencontre Raoufou Adedjouman. C’est l’éducation de leurs trois enfants qui a mené à la création du Complexe scolaire et universitaire Cité nouvelle (CSUC), dont elle assume la direction générale. Toujours en quête d’une stratégie pédagogique alliant travail bien fait et plaisir d’apprendre, Moulikatou Aminou Adedjouman contextualise le système École communautaire entrepreneuriale consciente (ECEC) dans son milieu.

jacques.samson@oiecec.org

Enseignant, directeur d’école puis directeur général de commissions scolaires, Jacques Samson a consacré toute une carrière à l’éducation. À la retraite, son implication au sein de l’Organisation internationale des écoles communautaires entrepreneuriales conscientes (OIECEC) lui permet de renouer avec des approches pédagogiques qu’il expérimentait d’instinct, des années plus tôt. Diplômé de l’Université Laval (Québec, Canada) en pédagogie et en administration scolaire, il est également détenteur de certificats spécialisés (École nationale d’administration publique / ENAP – Québec et Hautes études commerciales / HEC – Montréal). Il a été président régional de l’Association des directeurs généraux de commissions scolaires, président du comité préparatoire des États généraux de l’éducation au Québec et président de congrès sur l’égalité des chances à l’emploi pour les femmes en éducation, programme provincial dont il assurait la gestion. Il retrouve avec plaisir dans les ECEC une préoccupation constante à l’égard des besoins des enfants, préoccupation ancrée dans la reconnaissance d’une réalité : les adultes de demain évolueront dans un monde en mouvement, totalement différent du monde d’aujourd’hui.

José Luis œuvre dans le milieu de l’entrepreneuriat depuis plus de vingt ans, à la fois commeentrepreneur et comme conseiller en gestion aux processus de création, de développement et de croissance/accélération des entreprises. Au cours de sa carrière de conseiller, il a accompagné plus de 700 entreprises et a participé à des projets et conférences liés au développement entrepreneurial en Colombie, au Mexique, au Pérou, en Équateur, en République dominicaine, aux Etats-Unis et en Espagne. Parallèlement, José Luis a contribué à la création de la Chambre de commerce Latino-américaine du Québec (CCLAQ) qui a pour objectif de promouvoir l’entrepreneuriat en facilitant l’intégration professionnelle et le développement socio-économique de la communauté latino-américaine au Québec.

Depuis 2000, le SAJE a accompagné plus de 20,000 entrepreneurs de la région de Montréal dans le démarrage, le développement et l’acquisition de leurs entreprises. L’organisme est également ailleurs en Amérique du Nord, ainsi qu’en Amérique latine et en Afrique. 

 Entrepreneure sociale passionnée, globe-trotter et artiste, Arantza Izurategui est la fondatrice de Change by Art, une entreprise canadienne d'entrepreneuriat social dédiée à encourager les adultes et les enfants à évoluer par l'éducation et par l'appréciation de l'art et de la créativité. Originaire d'Argentine, sa curiosité et son gout de l’aventure l’amène à parcourir le monde. Adolescente, elle amorce le bénévolat à la suite d’un échange étudiant aux États-Unis. Elle travaille ensuite au sein de l’organisme international sans but lucratif Youth for Understanding dans plusieurs pays (Argentine, Russie, Nouvelle-Zélande, Chine et Canada). Arantza est une entrepreneure de longue date. Lors de son séjour en Chine, elle accompagne plusieurs entreprises internationales à implanter leur siège social en Extrême-Orient. Elle leur fournit du support logistique ainsi que des conseils sur les relations interculturelles, le marketing et l’acquisition de nouveaux clients. Pendant son séjour en Asie, elle crée également un bureau d’approvisionnement de divers produits pour les marchés européens, américains et sud-américains, toujours en opération aujourd'hui. Après son arrivée au Canada, Arantza crée Kiki Art, la première entreprise trilingue (anglais, français et espagnol) du scrapbooking, qui a été nommé la meilleure nouvelle compagnie dans le CHA (Craft and Hobby Association) en 2009. Elle possède plusieurs années d'expérience à conseiller des élèves participants à des échanges internationaux sur la façon de s’adapter à de nouvelles cultures et à devenir des membres actifs de leurs communautés. Aujourd'hui, à travers ses propres entreprises et en collaboration avec d'autres organisations, Arantza aide les enfants et les adultes à mieux s’adapter et à développer leur résilience face aux divers changements de la vie.
M. Ernest Tambo est originaire du Cameroun. Il a fréquenté le Collège Libermann, une école d’excellente réputation à Douala, où il a reçu un baccalauréat international en 1994. Intéressé au rôle de l’éducation et de la science dans la prise de conscience, il a poursuivi ses études universitaires en pharmacologie et thérapie au University College Hospital, University of Ibadan à Cotonou, au Bénin. Ernest a opté pour des études postdoctorales au National Institute for parasitic diseases, un centre de collaboration de l’OMS, à Shanghai, en Chine, et ensuite, un Fellowship postdoctoral au Centre for Sustainable Malaria Control (CSMC), de la University of Pretoria, en Afrique du Sud. Tuteur, orateur, professeur et doyen bien informé, il est passionné par les répercussions des nouvelles connaissances et compétences sur les générations futures créés par l’intermédiaire de l’entrepreneuriat conscient et les composantes structurantes de l’ECEC, l’autonomisation communautaire et les approches multisujets innovatrices au sein du  Department of Pharmacology & Therapeutics, School of Medicine and Pharmacy, à Cotonou, au Bénin, et à titre de directeur adjoint, à la Cité et à Vankan, la ferme communautaire, à Cotonou. Ernest est engagé envers le développement de l’École communautaire entrepreneuriale consciente et de son approche (ECEC/APEEC) dans l’édification de programmes entrepreneuriaux et les activités avec l’équipe en Afrique de l’Ouest. Il croit sincèrement que son expérience en entrepreneuriat technique ainsi que ses compétences en gestion pourraient être un actif dans la compréhension et l’obtention d’engagement et d’appui de la part de plusieurs intervenants envers les écoles communautaires entrepreneuriales conscientes. Il a hâte de passer du temps et son appui aux activités visant à réaliser la mission et la vision de l’ECEC, en Afrique et ailleurs dans le monde.

Fonctionnaire au Ministère des Ressources Humaines et Développement des Compétences du Canada à Montréal, Christian Musampa y a exercé durant quatorze ans, entre autre, la fonction de chef d’équipe.  Il agit aussi au titre de coordonnateur régional du Québec (Canada) de mise en œuvre et de l’évaluation de l’application de stratégies de prestation de services. Christian Musampa pose une passerelle naturelle entre son parcours professionnel et ses intérêts pour le développement des personnes, de leurs compétences et le concept de l’École communautaire entrepreneuriale consciente (ECEC). Détenteur d’un baccalauréat en administration des affaires et d’un diplôme court de deuxième cycle en administration publique, il complète actuellement une maitrise en administration publique à l’ENAP Montréal. Soucieux des enjeux de développement et environnementaux auxquels l’Afrique est confrontée, il s’intéresse à l’entrepreneuriat et au développement durable en Afrique. En œuvrant par exemple à la mise en place de la Fondation Musampa-Mbowa, fondée par son père Raphael Musampa Mbowa. L’organisme est voué à mettre en place des solutions pour le développement durable  à travers l’éducation et la formation dans la région du Kasaï-Oriental en République Démocratique du Congo. L’ECEC est à ses yeux une solution porteuse qui converge aux visées de la Fondation.

Serge Patrick Koffi a fait des études supérieures en gestion d'entreprise et a parallèlement été entrepreneur de PME dans divers domaines très variés : distribution agroalimentaire, culture du vivrier, restauration, bâtiment et environnement. Ses intérêts pour le domaine scolaire l'ont amené à devenir Directeur-Fondateur de la Fondation Alfred-Nobel. Ce groupe scolaire accueille des apprenants de la maternelle, du primaire, du secondaire général ainsi que du lycée technique et de la formation professionnelle. L'environnement étant dans ses convictions profondes, il est également président de l'ONG Grande Nature dont l'objet est la sauvegarde de l'environnement par le reboisement et l'éducation de la jeunesse à leur insertion sociale et professionnelle. Monsieur Koffi agit également comme délégué syndical des fondateurs d'établissement primaire, secondaire et professionnel d'Abidjan Sud, en Côte D'Ivoire. Son implication dans l'OIECEC rejoint ses champs d'expertises et d'intérêt tant au niveau de l'éducation, du communautaire que de l'environnement.

Passionnée par les relations humaines, Nathalie Sintes s’est investie dans de nombreux projets tout au long de sa carrière, au travers d'un riche parcours dans le domaine du handicap mental ainsi qu’au cours de nombreux voyages et projets humanitaires. Certifée IPMA (International Project Management Association) et Formatrice d’adulte (Certifiée par la Fédération Suisse pour la formation continue), elle est aujourd’hui accompagnatrice au changement au travers de séminaires de type « agile » ludiques et participatifs. Voulant rendre plus efficaces et authentiques les démarches collaboratives, elle s’est également formée à différentes méthodes créatives de gestion de projet. Elle est aujourd’hui formatrice et facilitatrice sur le territoire Français et Suisse au sein d’entreprises, de fondations, d’universités et d’associations. Nathalie Sintes a ainsi développé de nouveaux outils en pédagogie inversée, notamment des outils adaptés pour les enfants, des livrets pédagogiques de suivi adaptés à chaque âge.

Elle propose aux différentes générations un nouveau souffle de créativité, de communication et d'innovation relationnelle autour d'un projet tout en créant une connexion entre atouts & forces de la Génération Y et techniques & compétences de création et de gestion de projet traditionnelles. Elle intervient également en tant que Marraine de mini-entreprises dans des lycées (établissement d’enseignement du second cycle du second degré) auprès des élèves mais également auprès des enseignants dans le cadre de l’association EPA - Entreprendre pour apprendre.

Son objectif à présent, est de sensibiliser les enfants et les étudiants à s’entreprendre, dans leur vie au travers une démarche créative et respectueuse de leurs environnements.

ÉQUIPE DE DÉVELOPPEMENT PÉDAGOGIQUE - RESSOURCES

sophie.nadeau-tremblay@oiecec.org

Enseignante au primaire depuis près de 15 ans, Sophie Nadeau-Tremblay joue un rôle actif au regard du développement de la culture entrepreneuriale. Ayant œuvré principalement en classes multi-âge, elle s’intéresse également au développement des habiletés littéraires chez les élèves. Alliant le volet pratique à la recherche en éducation, elle est impliquée dans des projets de recherche et est conférencière, tant au Québec qu’au Canada. Elle est leader associée pour le Réseau québécois des écoles entrepreneuriales et environnementales (RQEEE) et membre du Comité de gestion du Réseau régional des écoles entrepreneuriales du Saguenay-Lac-St-Jean (Québec, Canada). En classe, elle réalise avec ses élèves de nombreux projets entrepreneuriaux, dont plusieurs récompensés dans le cadre du Concours québécois en entrepreneuriat. En 2013, elle a été présidente d’honneur du volet entrepreneuriat étudiant de ce concours, au Saguenay-Lac-St-Jean. Parallèlement, elle est chargée de cours à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

Diplômée de l’Université Laval en 1993 en enseignement préscolaire et primaire et détentrice d’un diplôme de 2e cycle en adaptation scolaire avec mention en adaptation scolaire, Mme Lyse Saint-Pierre est une enseignante passionnée. De 2009 à 2014, elle occupe le poste de leader associée régionale en Chaudière-Appalaches pour un projet de pédagogie entrepreneuriale au sein du Réseau québécois des écoles entrepreneuriales et environnementales (RQÉEE). En 2012, elle est récipiendaire du Prix Clermont-Provencher qui reconnait l’implication et le dévouement d’une personne qui s’est démarquée d’une façon exceptionnelle dans le déploiement de stratégies pédagogiques visant le développement de l’entrepreneuriat à l’école. Au cours des 20 dernières années, Mme Saint-Pierre a acquis une vaste expérience en orthopédagogie, au niveau des classes d’adaptation scolaire, en enseignement des niveaux du 1er et 2e cycle (1re à 4e année) du primaire ainsi qu’au niveau des classes multiâges. Conseillère pédagogique en mathématique au primaire à la Commission scolaire des Navigateurs (région de la ville de Québec), elle considère que l’entrepreneuriat conscient doit se vivre au quotidien dans une classe. Mettre en pratique la philosophie entrepreneuriale consciente faisant apprendre différemment, et placer l’enfant du primaire et le jeune du secondaire (collège & lycée) au cœur de ses apprentissages afin de lui permettre de se développer globalement en tant que personne, est au cœur de ses réflexions et actions menées auprès des pédagogues qu’elle accompagne avec enthousiasme

 Diplômée de l’Université Laval en 1975 en enseignement préscolaire et primaire

(mineure en éducation physique), Mme Michelle Frenette est une enseignante passionnée depuis près de 40 ans. De 1976 à 2000, elle occupe un poste d’enseignante sur la réserve amérindienne de Wendake pour ensuite se joindre à la Commission scolaire des Découvreurs dans la région de Québec. Durant 2 ans,  elle est leader associéerégionale pour le Réseau québécois des écoles entrepreneuriales et environnementales (RQÉEE). En 2014, elle est en lice pour le Prix Clermont-Provencher qui reconnait l’implication et le dévouement d’une personne s’étant démarquée d’une façon exceptionnelle dans le déploiement de stratégies pédagogiques visant le développement de l’entrepreneuriat dans son milieu.

En classe, elle réalise avec ses élèves de nombreux projets entrepreneuriaux, dont plusieurs sont récompensés dans le cadre du Concours québécois en entrepreneuriat. Elle est toujours à l’affût de la nouveauté pédagogique qui pourrait permettre aux jeunes d’apprécier l’école. Mme Frenette est à la tête de plusieurs projets et participe activement en tant que membre des comités favorisant le développement des stratégies entrepreneuriales conscientes au sein de son école.

En 2013, Mme Frenette innove en bonifiant ses pratiques avec l’implantation de l’iClasse où elle et ses élèves apprendront à changer leurs interventions en matière de PÉDAGOGIE ainsi qu’à intégrer les TECHNOLOGIES pour augmenter la MOTIVATION et l’ENGAGEMENT de chacun!

ÉQUIPE D'ACCOMPAGNATEURS - Belgique

Originaire de Belgique, Philippe Delstanche est un professionnel expérimenté dans les domaines de la gestion de projet, du marketing et des communications. Également reconnu pour ses compétences d'enseignant et de formateur tant dans les institutions d'enseignement que dans les entreprises, il se démarque par son sens de l'écoute et de la pédagogie. Sa formation académique lui permet d'acquérir un solide bagage en sciences économiques et sociales ainsi qu'en management. En 1982 il complète un post-graduat en Management à l’école de commerce Solvay à Bruxelles, puis en 2004, il obtient à la même institution l’Agrégation pour l’enseignement supérieur.

Depuis plus de quarante ans, il occupe diverses fonctions notamment celles d’administrateur-gérant, de coordinateur de projet et de directeur marketing. Dans le cadre de ses activités comme administrateur-gérant chez Marketing Reflex scrl, il supervise plusieurs missions auprès de nombreuses entreprises (Belgacom/Proximus, SNCB, Smith Kline Beecham, etc.)

À partir de 1991, il intervient comme formateur et enseignant dans différentes Hautes Écoles et Universités de Belgique et de France, notamment l’ICHEC, l’ULB et l’Institut Catholique de Toulouse. C’est à l’automne 2009 qu’il décide de faire de l’enseignement sa priorité. Avec l’aspect du développement durable et de l’éthique en toile de fond, il vise un niveau responsable de rentabilité économique. En 2011, il devient formateur certifié et consultant en sociocratie suite à une formation reconnue par le Centre mondial de Sociocratie.

En 2014, il publie un ouvrage sur le management participatif, « Vers un leadership solidaire : la sociocratie, une nouvelle dynamique pour gérer les organisations», Edipro, Liège. Accompagner les écoles et les enseignants à rendre les jeunes plus autonomes, engagés et responsables lui apparaît comme une évidence pour permettre, demain, l’éclosion d’un monde meilleur. Rejoindre les équipes de l’ECEC est donc, pour lui, une démarche naturelle dans le parfait prolongement d’un long cheminement professionnel et personnel.

Originaire de Belgique, Jean-Yves Dans travaille actuellement comme maître-assistant en Sciences de l'Éducation à la H.E. Vinci - Institut Pédagogique ENCBW. Il y forme des instituteurs primaires et préscolaires depuis plus de 25 ans.

Durant son parcours académique et professionnel, il a l'occasion de se former à l'orthopédagogie à l'ULG et à l'ULB entre 1980 et 1986. Il exerce les compétences ainsi acquises dans diverses institutions spécialisées dans la prise en charge d'enfants porteurs de handicaps dans les niveaux maternels, primaires et secondaires. Durant cette période, il a aussi l'occasion de collaborer avec des enseignants catalans à Barcelone et ses alentours.

Par la suite il se forme à la thérapie stratégique, au management en créativité et à l'entrepreneuriat conscient, afin de développer l'esprit d'entreprendre, d'initiative et de résilience chez ses étudiants dans le cadre d'un nouveau module optionnel intitulé «autour de l’école». À la suite de ce module, il met sur pied le site Autour de l'École, afin d'aider les enseignants à développer des partenariats avec les associations péri-para-extrascolaires, dans un esprit communautaire tel que développé par les ECEC.

Le système ECEC est pour lui une synthèse efficiente à développer pour les écoles d'aujourd'hui et de demain, afin de former des adultes capables de relever ensemble les défis du 21e siècle, en tenant compte de soi, des autres et de l'environnement qui nous accueille.

ÉQUIPE DES COMMUNICATIONS

L’entrepreneuriat conscient fait partie du quotidien d’Alexane depuis presque toujours, puisqu’elle est dans la première cohorte d’élèves à terminer son primaire à l’école Cœur-Vaillant (2004). Déjà elle se démarque par son sens des initiatives et sa persévérance. Elle fait la fierté de son école lorsqu’elle remporte le premier prix canadien du concours de mathématique Pythagore en 2003. Assez vite elle découvre que les projets de développement international la passionnent. Lors de sa dernière année au secondaire, elle passe trois semaines au Sénégal pour un stage de sensibilisation à la coopération internationale qu’elle organise et finance avec son groupe scout. En 2010, le programme des boursiers Loran reconnaît sa détermination, son engagement et son leadership en lui offrant l’une de trente bourses parmi 3,500 candidats au pays. C’est ce qui lui permet de réaliser ses études en Relations Internationales à l’Université de Colombie-Britannique. Les opportunités se succèdent : elle fait une année d’étude en Allemagne, travaille comme attaché politique à la délégation générale du Québec à Londres et complète un stage en éducation internationale à Istanbul. Lorsqu’elle obtient son diplôme, elle réalise un rêve qu’elle chérissait depuis plusieurs années, un voyage sac-à-dos de quatre mois en Amérique du Sud. Elle considère que sa formation à l’école des Cœurs-Vaillants l’a aidée à se développer, à s’entreprendre et à se dépasser pour accomplir tous ses projets, elle revient aux sources pour aider au développement de l'OIECEC et assurer la présence de l'organisation et des écoles membres sur les réseaux sociaux!